This is my archive

Le document fait la synthèse d'une série d'essais sur les itinéraires techniques pour la maitrise de l'enherbement sur blé tendre d'hiver. Les essais ont comparés la possibilité de semer en double écartement avec ou sans passage de herse étrille ou de bineuse. Les résultats suggèrent que les semis en écartement plus importants sont adaptés surtout pour des situations où la flore adventice est problématique. En effet, les travaux du sol ont un impact sur la culture et potentiellement sur le rendement.
L’essai a été mis en place sur 3 années, de 2018 à 2020, dans le Gers sur les parcelles d’un producteur à Lussan (32270) sur des sols argilo-calcaires. Les deux premières années, l’essai a été mis en place sur des parcelles de la vallée du Gers au sol profond. La troisième et dernière année, l’essai a été mis en place sur une parcelle de coteau relativement pentue. Les résultats des essais n'ont pas démontré d'effets significatifs de la variété, de part des difficulté a réussir des levées homogènes mais aussi par une réponse du tournesol importante au variations de sol très locales. Cela suggère donc que le facteur variété est moins important que la maitrise de l'itinéraire technique du tournesol en particulier sur la  levée (risque d'étalement des levées selon climatologie et risque important de prédation des limaces et oiseaux sur plantules).
Pendant de nombreuses années le CREABio a mis en place de nombreux essais variétés sur le soja avec et sans irrigation. Le but de ces essais, parfois menés uniquement sans irrigation étaient de déterminer d'une part les critères physiologiques de la performance sans irrigation et d'autres part de trouver des variétés de soja tolérantes à la conduite sans irrigation. Actuellement plusieurs critères explicatifs de la tolérance ont été identifié pour le sud ouest:
  • la hauteur d'insertion de la première gousse
  • La précocité variétale (avantage aux variétés tardives)
Néanmoins ces critères seuls ne permettent pas de prédire le comportement des variétés sans irrigation. L'évaluation spécifiquement sans irrigation est donc nécessaire pour trouver des variétés adapté a ce type de conduite.
Ces rapports reprennent les résultats de 4 années d’expérimentations menées par le CREABio sur l’évaluation de populations anciennes de blé tendre. Les essais menés par le CREABio ont été composés de deux parties :  Un essai analytique à blocs à 3 répétitions conduit en station d’expérimentation au domaine de la Hourre à Auch dans le Gers dans lequel sont des populations actuellement cultivées en Occitanie  Un suivi de parcelles d’un réseau de producteurs situé dans le Gers les Hautes-Pyrénées et la Haute-Garonne qui est animé par les Bios du Gers et le GAB65
Les rapports d'essais présentent les évaluations variétales qui ont été réalisées sur blé tendre de 2002 à 2020. Jusqu'en 2017 les évaluations ont été réalisées en conduite avec et sans fertilisation. L'abandon de la modalité fertilisation fait suite à une série d'essais qui montrent que la fertilisation n'est pas rentable en Occitanie. Les variétés ont été évaluées sur leur composantes du rendements mais aussi sur leur profil sanitaire et leur capacité à être concurrentielles vis à vis des adventices. Les variétés ont été évaluées sur 2 années minimum et 3 au maximum.
Résultats des essais sur les couverts végétaux:
  • légumineuses prairiales semées sous couvert de blé au printemps
  • associations d'espèces semées en été (septembre)
Lors de chaque essai, il a été regardé les capacités de piégeage des éléments N, P et K. Par ailleurs l'effet de biocontrôle du couvert sur la flore adventice a été évalué par rapport a un témoin non semé et non travaillé. Sur les derniers essais, l'impact des couverts a été évalué sur le soja qui a succédé.
Les rapports d'essais décrivent les résultats obtenus dans le cadre du projet ECOVAB qui visait notamment à identifier les variétés adaptées à la conduite en association et d'identifier les critère d'association des variétés/espèces. Le but de la série d'essais visait prioritairement la production de blés de qualité meunière même si certaines variétés avaient un profil plus productif que orienté qualité. La dernière année d'essai, un stage ingénieur a été mis en place pour capitaliser les résultats obtenus sur l'année en cours.
Ici sont regroupé l'ensemble des rapports de suivi du site expérimental de la Hourre. Ce suivi long terme encore en cours aujourd'hui vise a étudier un système de grandes cultures en AB dans le temps afin de déterminer la durabilité des pratiques mis en œuvre. Il s'agit d'un domaine de 55 ha dont la gestion est assurée par le lycée agricole de Beaulieu et le suivi par le CREABio. Ce suivi est autant un suivi des cultures ( prélèvement de biomasse, estimation des rendements) que du sol (analyses de sols quinquennales et en routine pour les reliquats azotés). Un rapport est émis chaque année et régulièrement, approximativement tous les 5 ans, un stage ingénieur capitalise les résultats obtenus. Chaque stage est orienté sur une thématique différente.