Centre de Ressources Documentaires Bio Occitanie

Filtres

La Pépinière est un outil d’aide à la planification des cultures
maraîchères à partir de ses débouchés commerciaux. Il s’adresse aux
porteurs de projet ou maraîchers qui veulent (re)concevoir leur plan
de cultures et aux personnes qui les accompagnent (formateurs,
conseillers). Des modules complémentaires permettent également
d’évaluer la durabilité de son plan de culture (travail, économie,
fertilité, environnement etc.). La Pépinière a été développée par le
collectif Mesclun regroupant des acteurs de la recherche, de
l’enseignement et de l’accompagnement agricole, du design et de
l’informatique.
L’outil (premier prototype qui sera amené à
évoluer) est gratuit et accessible en ligne à ce
lien : https://outils-mesclun.fr/
Pour avoir une première idée, des tutoriels vidéos
sont disponibles à ce lien :
https://edued.fr/BAS/pepiniere/

Livret 12 pages rédigé par l’équipe salariée du GAB du Tarn à partir d’un travail biblio, d’enquêtes dans les fermes en maraîchage biologique du Tarn, et de calculs pour faciliter le dimensionnement et l’estimation du prix de revient de différents modes de stockage (dont notamment chambres froides et chambres tempérées avec différents systèmes constructifs).

  • en version web (3 MO) téléchargeable ici
  • en version haute définition (9 MO) téléchargeable via le lien vers le wiki du GAB du Tarn

Une démarche d’évaluation n’est jamais neutre, car elle mesure l’atteinte d’objectifs que l’on s’est fixés. Cela nécessite une véritable méthodologie, permettant de construire un système d’évaluation adapté à ses objectifs. L’enjeu est de s’approprier cette démarche pour renforcer son autonomie décisionnelle, ou celle des acteurs que l’on accompagne.

Un exemple ici avec la fiche des Canotiers dans l’Hérault.

Retrouvez le dossier complet composé d’informations sur les 21 indicateurs du Diagnostic de Durabilité et de plusieurs témoignages pour mieux comprendre comment mettre en place une démarche d’évaluation sur la ferme grâce au diagnostic de durabilité : https://www.civam.org/?download_file=9675&key=6c864be7-dec0-44a2-a1d2-409bbfa99c4d&free=1

Une démarche d’évaluation n’est jamais neutre, car elle mesure l’atteinte d’objectifs que l’on s’est fixés. Cela nécessite une véritable méthodologie, permettant de construire un système d’évaluation adapté à ses objectifs. L’enjeu est de s’approprier cette démarche pour renforcer son autonomie décisionnelle, ou celle des acteurs que l’on accompagne.

Un exemple ici avec la fiche du Mas Alexandrine dans l’Hérault.

Retrouvez le dossier complet composé d’informations sur les 21 indicateurs du Diagnostic de Durabilité et de plusieurs témoignages pour mieux comprendre comment mettre en place une démarche d’évaluation sur la ferme grâce au diagnostic de durabilité : https://www.civam.org/?download_file=9675&key=6c864be7-dec0-44a2-a1d2-409bbfa99c4d&free=1

Retour sur la rencontre technique proposée par Bio Ariège-Garonne suite aux demandes des arboriculteurs et maraîchers de se former pour lutter efficacement contre les campagnols qui causent des pertes de plus en plus préjudiciables. L’intervention d’Alain ROBERT a commencé par un temps sur l’apprentissage de la biologie des taupes et des campagnols, pour avoir la capacité de les piéger
efficacement. En bio, la maitrise de la lutte directe mécanique est indispensable afin de gérer leur prolifération et elle doit être associée à la mise en place de moyens de lutte indirects préventifs pour en maximiser l’efficacité.

Comment accompagner les maraîchers et maraîchères bios dans l’amélioration de la fertilité de leurs sols, selon leurs différentes problématiques de terrain ?

La thématique de la fertilité des sols est un point clé pour la conduite d’un système maraîcher réussi en Agriculture Biologique. L’interdiction d’utiliser des engrais de synthèse pousse les maraîchers et maraîchères à nourrir leurs cultures au moyen d’autres solutions, telles que l’enrichissement des sols en matières organiques, afin qu’ils puissent ensuite restituer les éléments nutritifs aux plantes.
Un nombre croissant de maraîchers et maraîchères engagés en bio font de la fertilité des sols la clé de voûte de leur système de production. Mais tous et toutes ne démarrent pas du même niveau, car les sols sont des milieux très variés, dont les propriétés peuvent beaucoup différer selon leurs caractéristiques.
Depuis le début de l’année 2022, un groupe DEPHY FERME constitué de douze fermes maraîchères bios s’est engagé à tester de nouvelles pratiques agroécologiques sur les départements d’Ariège et de Haute-Garonne autour de différentes thématiques, dont la fertilité des sols. Ce groupe est encadrée par l’animatrice technique de l’association Bio Ariège-Garonne, qui s’occupe de l’accompagnement collectif et individuel de chaque membre du groupe.

La punaise verte, Nezara viridula, cause d’importants dégâts sur plusieurs cultures estivales: aubergines, tomates, poivrons, etc. Les producteurs d’aubergines sont particulièrement impactés car cette punaise pique les boutons floraux et les apex, ce qui impacte très négativement le rendement.

En AB, les solutions disponibles sont limitées: les filets insect-proof semblent bien fonctionner mais représentent un investissement conséquent et les traitements insecticides ne sont pas homologués contre les punaises.

La lutte biologique grâce à des parasitoïdes oophages semble prometteuse mais cette technique est très coûteuse à mettre en œuvre et les taux de parasitisme sont souvent décevants. Plusieurs études ont montré que les plantes relais, en fournissant un habitat et des ressources aux parasitoïdes, permettent d’augmenter significativement la durée de vie de ces auxiliaires et l’efficacité de parasitisme.

Nous avons étudié l’effet de plantes relais (sarrasin) sur l’efficacité de la lutte biologique et les résultats sont prometteurs…

 

Comment faire pour que les cantines scolaires puissent proposer des produits locaux et bio à nos enfants ? Quel a été le cheminement mené avec les maraîchers en étroite collaboration avec la restauration collective du Pays de l’Or Agglomération ? Dans ce 4ème épisode, Marine Tiollier du GAEC Les Canotiers à Lansargues revient sur la naissance et l’accompagnement du CIVAM BIO 34 dans cette aventure, pour que les enfants puissent manger les légumes bio et locaux qu’elle produit.

Relocaliser l'approvisionnement des cantines bio

Avec la participation de :

Avec le soutien financier de :

Pour aller plus loin :

Voir les ressources de mon territoire
Filtrer les documents par filière